66 millions d'années (création janvier 2023)

 

Une goutte d’eau puissante suffit pour créer un monde et pour dissoudre la nuit. Pour rêver la puissance, il n’est besoin que d’une goutte imaginée en profondeur. L’eau ainsi dynamisée est un germe; elle donne à la vie un essor inépuisable.

 

Gaston Bachelard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a 66 millions d’années disparaissaient les dinosaures. A l’origine de cette extinction, l’impact d’une météorite (dont le diamètre est estimé entre 11 et 81 kilomètres) qui s’est écrasée au Mexique, et dont la trace forme aujourd’hui le cratère de Chicxulub.

 

D’une puissance équivalente à plusieurs milliards de fois celle d’Hiroshima, l’explosion aurait soulevé des quantités astronomiques de poussières et de débris, masquant la lumière du Soleil et engendrant un puissant effet de serre pendant des milliers d’années. Cette longue «nuit», couplée à une très forte activité volcanique, aurait causé l’effondrement d’une grande partie des écosystèmes.

 

La figure du dinosaure nous permet de questionner l’extinction d’une espèce antérieur, qui, il y a 150 ans seulement, était un concept nouveau et ouvrait l’imaginaire de créatures immensément grandes.

 

Cette généalogie des restes nous questionne sur les ruines de notre histoire. Comment regardons-nous le monde tel qu’il nous est offert ? Cette recherche paléontologique pourra-t-elle nous aider à renouer avec les éléments fondamentaux ?

Co-production Comédie de Picardie - Amiens.

Avec le soutient de l'Institut Français à Paris et la Région des Hauts-de-France, de la DRAC des Hauts de France, du Conseil Départemental de la Somme, Amiens Métropole, la Maison du Théâtre d'Amiens, le Centre Culturel de l'Abbaye de St Riquier, du C32 Performing Artworkspace de Venise et du Live Arts Cultures.

Sans titre-1.jpg